Les sports traditionnels en Birmanie

August 3, 2018

Rate this post

 

  • Le Chinlon

C’est un sport unique en son genre et des plus populaires en Birmanie. Il séduit car c’est un sport traditionnel (similaire au football) qui mêle agilité et dextérité acrobatique. Le Chinlon existe également en Thaïlande et en Malaisie avec des formes et règles similaires.

Le nom de ce sport provient du nom de la balle de rotin tressé. Ce sport se joue en cercle avec les pieds et genoux. Il peut arriver d’utiliser les bras de temps en temps mais les mains ne sont pas autorisées. Le tout sur de la musique traditionnelle. L’objectif est simple : ne pas laisser tomber la balle. Aujourd’hui il existe même des tournois où des équipes de femmes participent.

Le nombre de joueurs maximum est de 6. Vous aurez surement l’occasion de voir des hommes en train d’y jouer dans la rue le soir au coucher du soleil lorsque les températures se rafraichissent. Certaines postures acrobatiques sont exceptionnelles.

 

  • La boxe Lethwei

La boxe fait également partie des sports populaires birmans. D’ailleurs des tournois sont régulièrement organisé lors des fêtes de pagodes. Il existe aussi un sport ressemblant à la lutte appelée Naban.

 

  • Les arts martiaux : le thaing

En Birmanie, les arts martiaux ont été introduits par les moines bouddhistes indiens il y a environ 2.000 ans. Au début, ils les ont enseignés en secret dans les monastères et ont reçu des influences d’arts martiaux chinoises. Avec des origines shan (chinoise), le thaing qui signifie « combat total » se compose de deux catégories d’arts martiaux ayant des similitudes avec le kung fu : le bando et le banshay.

Le bando se pratique à mains nues alors que le banshay avec des armes (sabres, lances).

A l’origine il existait 9 variantes de thaing : une par groupe ethnique (birman, indien, kachin, môn, karen, chin, chinois, talaing et shan)

 

Enfin les Birmans aiment également faire des courses de pirogues et jouer au cricket (influence Britannique).